La fruitière

Qu’appelle-t-on fruitière, lorsqu’il ne s’agit pas de fruits, ni de personnes faisant le commerce des fruits ?

C’est une coopérative formée pour traiter dans un local commun, le lait de plusieurs exploitations en vue de la fabrication et la vente du fromage en Franche-Comté, en Savoie et dans le Jura. Le produit fini : fromage ou beurre est fabriqué à partir de lait provenant de sa propre commune. Chaque village ou hameau, où la production laitière était importante, possédait sa fruitière et chaque fruitier possédait son tour de main pour la réussite du fromage ou du beurre. Les connaisseurs savaient reconnaître la provenance de tel ou tel fromage… La fruitière était aussi un centre de communication et d’information : tout ce qui se passait dans le village ou aux alentours était conté à la fruitière.

FRUITIERE300

De quand date la fruitière de Cuvat ? Elle a été construite au début du 20éme siècle, restaurée après la seconde guerre mondiale, afin que les cultivateurs de Cuvat, puissent porter le fruit de leur production laitière pour la fabrication de l’emmenthal et du beurre.

A cette époque, il y avait environ 36 producteurs de lait sur la commune comprenant Burgaz, Cuvat et Gorgy. Le beurre et le fromage étaient fabriqués et vendus sur place par le fruitier. Le dernier fruitier de Cuvat, M. CHASSOT, quitta le commune en 1970.

La fruitière de Cuvat ferma ses portes fin 2002 ; M. Francis FONTAINE fut le dernier à porter le lait. Après avoir fusionné avec la coopérative laitière de Groisy, c’est à ce jour la société Verdannet qui est chargée de récupérer le lait au domicile des trois exploitations laitières encore en activité sur Cuvat et Gorgy.

Aujourd’hui, la fruitière hors service a été vendue. Le produit de la vente a été dévolu à la coopérative de “Sur l’étang” de Groisy, lieu actuel de livraison du lait.