L’église de Cuvat

1275 : La paroisse de Cuvat fait partie du diocèse de Genève, elle est notée comme payant une taxe : « Capellenus de Covaz. » Nous sommes à cette date surs de l’existence de la paroisse. Il est malheureusement impossible de dire quoique ce soit sur le lieu de culte lui-même jusqu’à 1821, date de la construction de l’actuelle église. Il est certain que plusieurs édifices ont du se succéder. La précarité des constructions d’alors (bois, molasse, chaume) peut laisser penser qu’une fois tous les 100 ans au moins il fallait reconstruire.

1644 : Construction du presbytère.

Eglise 2

1821 : Construction de l’actuelle église par le dévouement d’un ancien soldat, devenu curé de cette localité (probablement Jean François Prémat) et par la contribution de tous les habitants de la paroisse . Il est dit que « l’église actuelle est tellement délabrée, qu’il est dangereux pour le curé d’y célébrer les offices divins, et aux fidèles d’y assister » La première messe célébrée dans l’église est celle de Noël 1821.

1854 : Construction du clocher. On a hésité à ériger le clocher sur la sacristie comme le désirait le Curé Caux. Le clocher ainsi posé sur la façade de l’église donne l’avantage de fournir un vestibule. La hauteur de la tour et du dôme a été réduite par rapport au projet par souci d’économie. Les cloches précédemment installées dans l’église elle-même, étaient cassées, deux nouvelles cloches ont été fondues et installées. Elles seront électrifiées en 1957.

1878 : Incendie du presbytère (c’est à cette époque, 1879-1880 que le hameau du Murgier a également brûlé).

1881 : Création du diocèse d’Annecy.

1882 : Reconstruction du presbytère.

1904 : Transfert du cimetière, situé précédemment derrière les murs du maître autel.

1975 : Restauration du clocher, les poutres et la toiture sont en mauvais état. Des erreurs vont conduire à la modification de l’aspect du clocher. De bulbe savoyard élancé, il va devenir byzantin écrasé, la tour va se trouver sensiblement élargie par rapport à l’ancienne.

1980 : Le père Morel confie la restauration intérieure de l’église à un artiste M. Paul FUJINO. Sa décoration moderne, originale et symbolique s’harmonise avec les peintures anciennes qui ont été conservées.

1983 : Les vitraux sont refaits sur des dessins de l’artiste Irène Zack. C’est elle, également sculpteur, qui a réalisé l’autel en bois peint en blanc.

2005 : Dans le cadre des travaux de réfection de la place, les murs extérieurs ont pris un air de renouveau. Un crépi clair et lumineux est venu apporter une touche finale à l’aménagement de la place du village. Un éclairage bien approprié met en valeur, la nuit venue, ce bâtiment et son clocher typique.

2014 : Hommage au Père Jean Morel : Il a laissé un très bon souvenir aux villageois et il eut l’audace de commander au peintre japonais Paul Foujino la nouvelle décoration moderne de l’église.
C’est pourquoi la mairie de Cuvat et la paroisse ont souhaité apposer, une plaque souvenir en sa mémoire dans l’église.

NB : Une partie de cet historique est extrait du recueil « Nos vieux papiers racontent » de Juin 1993